MAGAZINES FRANCAIS

5-8.jpg (8966 octets)

Retour Page d'Accueil

Les dessins ci-dessus sont l'œuvre du talentueux artiste Pierre Lacombe qui exécuta dans les années 70 plusieurs couvertures de Galaxie et de Fiction pour les éditions OPTA. On lui doit également les illustrations hallucinantes des 3 volumes du CLA consacrés à l'œuvre de Cordwainer Smith. A mon avis les dessins qu'il exécuta à cette occasion furent parmi les meilleurs de ceux qui illustrèrent les volumes de cette collection. Il eut aussi l'honneur d'être l'auteur de  2 couvertures du magazine américain OMNI. On sait peu de choses sur Pierre Lacombe et on ne trouve sur internet aucun renseignement le concernant. Est-il encore en vie ? Je ne sais pas. Je remercie d'éventuels internautes qui pourraient me fournir des informations le concernant.

 

 

FICTION

Il aurait été inutile de présenter ici la totalité des 412 couvertures de FICTION qui se trouvent déjà sur le site REVUES SF d'Eric Bretenoux. Une sélection a néanmoins été faite faisant ressortir les meilleures ou les plus intéressantes. Un lien est inséré au niveau de numéro et du mois qui renvoie sur le sommaire se trouvant sur le site Revues SF.

Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9

Page 10
Page 11
Page 12
Page 13

Grosse surprise au début de l'année 2005, la résurrection de Fiction 15 ans après la parution de son dernier numéro daté de février 1990. Publié par la petite maison d'édition Lyonnaise "Les Moutons Électriques" le nouveau Fiction se présente sous la forme d'une grosse revue de 333 pages sous une couverture un peu austère dont la couleur de fond ressemble à celle  d'un papier d'emballage, ce qui n'est pas fait pour attirer l'oeil d'un éventuel lecteur. Le prix est assez élevé (19 euros) mais il semble que pour le moment la fréquence de parution soit de 2 numéros par an, le premier étant daté du Printemps 2005. Comme son grand ancêtre la revue se veut aussi être l'édition française du périodique américain "The Magazine of Fantasy and Science-Fiction" créé en 1949 et qui 56 plus tard existe toujours. On trouve à son sommaire des textes américains issus de l'édition originale et aussi des textes français. Le sommaire de ce premier numéro est d'un grande qualité. Donc longue vie à cette nouvelle revue et rendez-vous pour le 412ème numéro.

On trouvera ci-après la préface écrite par la rédaction. Je n'ai pas demandé la permission de la reproduire. Si cela posait  problème je la retirerai de cette page immédiatement. Merci

Le sommaire détaillé de ces numéros se trouve sur le site d'Eric et peut être consulté à :

http://www.noosfere.com/heberg/ericb33/Sommaire.asp?RevNum=1180

Le dernier numéro de Fiction, celui du printemps 2007, vient de sortir en librairie. Par rapport aux éditions précédentes sa présentation s'est grandement améliorée. Imprimé sur du très beau papier on y trouve maintenant des illustrations en quadrichromie extraites des pulps des années 30. Plusieurs pages sont consacrées au talentueux illustrateur Edd Cartier dont de nombreux dessins ont ornés les pages des revues Unknown et Astounding. Dans l'article qu'il lui a consacré je relève une petite erreur commise par Francis Valéry. Sinister Barrier (Guerre aux Invisibles) d'Eric Frank Russell illustré par Cartier est paru non pas dans Unknown Worlds mais dans Unknown tout court, numéro de mars 1939 sous une couverture illustrée non pas par Cartier mais par H.W. Scott.

 
  Fiction Spécial 2 Automne 2007 Automne 2007 Printemps 2008 Automne 2008 Printemps 2009 Automne 2009 Automne 2010

 
Printemps 2011 Automne 2011 Printemps 2012 Automne 2012 Printemps 2013 Automne 2013 Printemps 2014 Eté 2014 Printemps 2015

Automne 2007 - Spécial n° 2 - Couverture et illustrations  de Letizia Goffi : un bien bel objet que ce spécial n° 2. Prix un peu cher mais si on peut se permettre la dépense ça vaut le coup. Avec ce numéro spécial Fiction tend à devenir une revue de luxe. Beau papier, confection impeccable. Ca en jette sur une étagère de bibliothèque. Le thème abordé est celui de Noël à travers 19 très bonnes nouvelles de magie et de mystère. Numéro collector.

Automne 2007 - Couverture d'Amandine Labarre : avec ce dernier numéro Fiction semble avoir pris sa vitesse de croisière et s'améliore au fil du rythme de ses parutions. Depuis l'avant dernière édition on retrouve sur la couverture l'ancien lettrage du nom de la revue utilisé par OPTA. Il est expliqué dans l'éditorial que ce lettrage fut créé par un illustrateur très connu aux Etats-Unis dans les années 40/50, George Salter. On peut avoir un aperçu de son talent en consultant sur le site les couvertures des premiers numéros de Fantasy and Science-Fiction.

Printemps 2008 - Couverture de Laurent Bourlaud et illustrations de Federico Pezos et Davis Calvo : déjà la huitième livraison. Les nouvelles de ce numéro sont toujours de très bonne facture. Quelques récits qui auraient mérités d'être moins hermétiques. Défaut mineur quand on considère la qualité de l'ensemble.

Pintemps & Eté 2014 : nouveau changement pour Fiction à partir du numéro du Printemps 2014. C'est un changement complet de maquette après celui  du Printemps 2013 qui était un rien tristounet et qui n'a duré que 2 numéros. Il semblerait que l'éditeur a changé et la parution se fait maintenant à raison de 3 livraisons par an. Il s'agit maintenant d'un livre-revue en grand format, assez luxueux et que l'on tient avec plaisir dans la main. Curieusement les prix de l'ouvrage à baissé et est passé de 19 à 15 euros. Bravo ! Les récits des auteurs américains proviennent toujours de Fantasy & Science-Fiction qui vient d'atteindre l'âge respectable de 65 ans, le premier numéro étant sorti à l'automne 1949. Par contre les couvertures sont toujours aussi hideuses et ne sont pas à la hauteur de l'ouvrage.

Printemps 2015 : ce numéro 20 daté du prinemps 2015 est le dernier à paraître. Après 10 années d'existence c'est la fin de cette nouvelle formule de Fiction. Les raisons données dans l'éditorial de ce numéro sont d'ordre financiers et d'un manque insuffisant de lecteurs. C'était une expérience sympathique et j'ai l'impression de revivre la mort du premier Fiction en 1990. Je suis sûre que cette série de 20 numéros deviendront rapidement des pièces de collection.

Ouverture

La vérité n'est pas dans un seul rêve,
. , , , mais dans beaucoup de rêves.

Pier Paolo Pasolîni

Les moutons électriques rêvent aussi, et le livre dont vous venez de tourner la première page explore les vastes territoires de ces rêves. À cet égard, qu'importe la dialectique stérile du vrai, du faux et de l'imaginaire. L'imaginaire n'a rien à faire avec le mensonge : il est l'espace même du désir.

Désir de lire et de donner à lire des nouvelles, d'abord. Acte de foi renouvelé dans un genre que l'on dit mal aimé, alors que ses possibilités sont infinies, bien plus grandes en tout cas que celles du roman. Et ceci ne relève pas du ressassement nostalgique, d'une révérence convenue faite à la forme reine de la science-fiction depuis son âge d'or.

Nous partageons en tout point les propos d'Anne Bragance, dans Changement de Cavalière (1978), lorsqu'elle fait l'éloge de la nouvelle : « Je suis une nouvelle, je suis exigeante, aiguë, souvent incisive... Je ramène tout à coup la pensée souterraine à la surface, sans préméditation et sans bavardage. Je m'accorde peu de mots, mais je les charge de leur entière signification, de toute leur violence expressive, du plus fort coefficient de nécessité. Là réside mon plaisir et son ascèse. »

Gordon Van Gelder, grand maître des destinées de Fantasy & Science-Fiction depuis octobre 2000, ne dit pas autre chose dans un article de la revue Locus daté d'avril 2004 : le « racontage » d'histoires, lorsque la fiction est à son apogée, est un partage d'expériences, une façon de donner du sens à ce qui arrive ou arrivera, ou pourrait arriver. À des millions de parsecs de toute leçon de morale. Et quel véhicule plus parfait pour cela que la nouvelle ?

Désir toujours : celui d'offrir de nouveau une version française de Fantasy & Science-fiction. Car figurez-vous qu'il y a exactement quinze ans, en février 1990, paraissait le 412e et dernier numéro de Fiction. C'était la fin d'une belle et longue aventure commencée trente-sept années auparavant. Ce numéro comportait dans son sommaire un petit article signé... André-François Ruaud. Et qui voit-on figurer au sein de l'équipe de rédaction de cette nouvelle mouture de Fiction ? Le même AFR, également directeur littéraire des moutons électriques. Il n'y a pas de hasard.

En octobre 1953, le premier numéro de cette revue se présentait sous une couverture bleu pâle illustrée, représentant une fusée spatiale dressée dans un décor qu'on pouvait imaginer comme lunaire, ou martien. Elle était sous-titrée : « Édition en langue française de The Magazine of Fantasy and Science-Fiction », surtitrée « La revue littéraire de tous ceux qui s'intéressent à la fiction romanesque dans le domaine de l'étrange, du fantastique, du surnaturel, de l'anticipation scientifique », et enfin commentée : « Rien que des récits complets et non abrégés par les maîtres du genre ».

Au moment où nous avons le bonheur de ressusciter ce titre de légende, un demi-siècle plus tard, nous pourrions reprendre assez largement à notre compte les trois éléments de ce vaste programme, même au prix d'une vigoureuse actualisation.

Le premier, à coup sûr, puisque le Magazine of Fantasy and Science-Fiction existe toujours et que Fiction en est de nouveau l'incarnation sur notre rivage francophone, avec l'accord de son propriétaire. Nous avons le droit d'y choisir le meilleur — ou ce que nous estimons tel —, dans chaque livraison de ce magazine qui reste un des phares des littératures de l'imaginaire outre-atlantique, comme il l'était déjà à l'époque. Mais bien entendu, les francophones ne seront pas oubliés. Non plus que les hispanophones, comme en témoigne le sommaire de ce premier tome. Ni, dans nos livraisons suivantes, les Japonais, les Chinois, les Serbes, les Italiens, les Indiens, etc.

Le second élément également, sans conteste, rejoint la volonté évoquée ci-avant d'élargir les horizons : nous désirons que Fiction soit une revue ouverte, qui publie certes de la science-fiction et de la fantasy, mais aussi du fantastique, de l'étrange, de l'inquiétant, de l'insolite et beaucoup d'autres textes plus ou moins classables, En tâchant d'éviter l'orthodoxie et l'intégrisme qui, comme le crime, ne paient jamais. Parce que l'orthodoxie est mauvaise conseillère, parce que l'intégrisme est le censeur des plaisirs. Autrement dit : des histoires qui ne renforcent pas notre vision du monde mais au contraire interrogent ce monde au point de le mettre parfois en pièces. Des textes pour ouvrir des portes, surprendre et donner de grands moments d'émerveillement, des chocs : de grands moments de lecture.

Le troisième enfin : la notion de « maître » a peut-être un peu changé de coloration, et sans doute de contenu, puisqu'au sommaire du vieux numéro un se trouvaient des noms aussi divers que ceux d'André Maurois, Anthony Boucher, Leslie Charteris, Agatha Christie, Guy de Maupassant et Cyril M. Kornbluth. Ainsi découvrirez vous dans ces pages les maîtres d'aujourd'hui. Ceux de demain certainement aussi. Mais toujours en privilégiant la notion de « qualité », fort heureusement : ce sera là un de nos maîtres-mots.

Une anthologie périodique au beau contenant et au formidable contenu, très éclectique. Ce choix nous paraît plus que judicieux : il est même vital.

Après ces considérations liminaires, à quoi bon parler du contenu ? Ce contenu ne se commente pas, il se lit et ne tolère aucune paraphrase. Il vous suffit de tourner la page.

La rédaction.

GALAXIE 1ère SERIE

Même chose que pour Fiction, sélection sur 65 numéros. Voir REVUES SF

Page 1
Page 2
Page 3

horizontal rule

MARGINAL

Illustrations Intérieures sur pages : 1, 2, 3, 4

 

GALAXIE 2ème SERIE

Même chose que pour Fiction, sélection sur 158 numéros.  Voir REVUES SF

Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5

Une des couvertures les plus célèbres de Galaxie est celle du numéro 55 de Décembre 1968 et était intitulé "Sauvageonne de la planète Gina V prise à l'essai à l'essai dans le Corps des Auxiliaires" Ce dessin qui dégageait un érotisme certain était l'œuvre du dessinateur Raymond Bertrand. Ce n'était pas la première fois que Bertrand travaillait pour OPTA et on avait pu admirer son style si particulier pour les illustrations du Theodore Sturgeon dans le numéro 17 du CLA. Il était aussi l'auteur de plusieurs autres dessins de couverture pour Fiction, Galaxie et le CLA dont on trouvera la liste ci-dessous. Bertrand n'en était pas à ses débuts et son œuvre bien qu'exceptionnelle restera malheureusement confidentielle. La charge érotique de ses œuvres avec son côté nettement sado-maso lesbien lui interdira (nous sommes au début des années 70) une plus large diffusion auprès du grand public. On trouvera ci-après la liste des différents ouvrages de chez OPTA dont Bertrand a assuré l'illustration ainsi que des reproductions de certains de ses dessins originaux.

- dans les CLA numéros 17, 36, 38
- dans Fiction numéros 180, 184, 191, 198, 203, 208, 212, 227, 232, 236 (si ne se trouvent pas sur ce sikte voir
REVUES SF )
- dans Galaxie 2ème série numéros 55, 84, 108, 119, 123, 134 (si ne se trouvent pas sur ce site voir
REVUES SF )

SATELLITE

Seuls les 6 premiers numéros comportant des couvertures illustrées sont présentés sur le site. Pour la suite de ce magazine se reporter également au site REVUES SF

N° 1, 2, 3, 4, 5, 6

SCIENCE-FICTION MAGAZINE

Revue qui se voulait le pendant français de la superbe revue d'outre-Manche "Science-Fiction Monthly". D'un format inhabituel, 28 x 40 cm, comportant de magnifiques illustrations en couleur en pleine page et même en double page de Pennington, Foss ou Burns elle publiait quelques nouvelles d'auteurs anglo-saxons et français ainsi que plusieurs rubriques régulières. Malheureusement les difficultés financières de son éditeur obligèrent  ce remarquable magazine à arrêter sa publication seulement au bout de 7 numéros dont les parutions s'échelonnent de 1976 à 1977. L'édition anglaise comportait 28 numéros qui peuvent être vus en totalité à partir de : SCIENCE FICTION MONTHLY PAGE 1 ,ayant eu la chance récemment d'avoir pu me procurer l'ensemble de ce magazine.

7 numéros

ORBITES

Édité par les Nouvelles Éditions Oswald/Néo, Orbites, dans son texte de présentation, se voulait la revue de bibliothèque de la science-fiction et du fantastique. Belles couvertures, imprimé avec soin sur du beau papier, son prix de 39 F. était trop élevé pour l'époque et constituait un réel handicap au développement de la revue. Son rédacteur en chef , Daniel Riche,  qui venait d'assumer cette responsabilité chez Fiction ne sut pas apporter un ton original à Orbites qui cessa toute parution au bout de 4 numéros. Dommage

4 numéros

FUTURS

Page 1
Page 2

EDITIONS AREDIT/ARTIMA

Dans les années 50 une maison d'édition (Artima née sous l'occupation) basée dans le nord de la France inonda le marché de centaines de publications en petit format. A côté des illustrés "Spirou et Tintin" que lisaient les enfants sages de cette époque cet éditeur proposait toute une série de fascicules dans les domaines suivants : western, espionnage, guerre, sport, piraterie jungle ou science-fiction. Dans ce domaines plusieurs publications ont enflammées l'imagination des adolescents de cette période. On peut citer Meteor, Cosmos, Atom Kid, Aventures Fiction, Monde Futur, Sideral, Spoutnik. On pourra voir ci-après plusieurs reproductions des couvertures de Meteor et de Cosmos dont les auteurs sont Raoul Giordan pour Meteor et Fernandez, Fernando pour Cosmos qui sont pour moi d'une grande qualité. La série Meteor comprend 112 albums et Cosmos 63.
 

 

N° 1 Mai 1953 - Les Conquérants de l'Espace N° 2 Juin 1953 - Vers la Lune N° 3 Juillet 1953 - La Planète du Silence

 

N° 4 Août 1953 - Aventures sur la Lune N° 5 - Octobre 1953 - Terra Monde Nouveau N° 6 Novembre 1953 - Invasion Martienne N° 7 Novembre 1953 - Au Secours de Mars N° 8 Janvier 1954 - Croisière Sidérale N° 9 Février 1954 - Titania N° 10 Mars 1954 - Guerre en Utopie

 

N° 1 Novembre 1956 - Le Monde Ignoré N° 2 Décembre 1956 - La Menace N° 3 Janvier 1957 - La Rebellion des Robots N° 4 Février 1957 - Prisonniers de Zephir N° 5 Mars 1957 - Pavillon Noir sur Arpeon

 

N° 6 Avril 1957 - "Plangt l'énigme" N° 7 Mai 1957 - La Deuxième Lune N° 8 Juin 1957 - La Cité Vagabonde N° 9 Juillet 1957 - Le Visiteur d'Andromède N° 10 Août 1957 - Les Hordes du Passé


 

N° 17 Octobre 1954 - Alerte sur Pluton N° 40 Août 1956 - Les Naufragés de l'Espace N° 64 Août 1958 - Les Mystérieux Hommes de Thorp N° 6 Novembre 1958 - La Ronde des Heures N° 49 Novembre 1960 - Teleportation


 

N° 50 Décembre 1960 - l'Homme Multiple N° 51 Janvier 1961 - Les Hommes Ignes N° 52 Février 1961 - Planetoide 34 N° 59 Septembre 1961 - l'Incroyable Evasion N° 60 Octobre 1961 - Aurore à Nébulia N° 61 Novembre 1961 - l'Ange de l'Espace

DIVERS

Page 1
Page 2

[page d'accueil] [introduction] [livres en langue française] [magazines français de SF] [paperback & livres reliés américains] [pulps et magazines américains] [ouvrages de référence] [i romanzi di urania] [liens] [mises à jour] [illustrations intérieures]